Repérer et « réparer » une addiction aux jeux vidéo

Dernière mise à jour: 25.09.20

0

 

Les loisirs se déclinent aujourd’hui en de nombreux domaines : activités sportives, sorties culturelles ou familiales, mais aussi les jeux vidéo. Ces derniers représentent la tendance qui a conquis presque la moitié de la population mondiale. Mais quelques règles s’imposent pour repérer tout risque d’addiction et y remédier au besoin.

 

Les signes d’une addiction aux jeux vidéo

L’OMS (Organisation mondiale de la santé) a officiellement reconnu l’addiction aux jeux vidéo comme une maladie en mai 2019. Mais même si ce résultat reste à ce jour sujet à controverse, tout le monde reste d’accord sur le fait que tout excès entraîne toujours des effets néfastes. L’addiction entraîne plusieurs effets négatifs sur la vie en général de celui qui la subit. Par définition, elle indique un attachement malsain à une substance ou à une activité. Dans le cas du jeu vidéo, les signes avant-coureurs d’une addiction restent assez faciles à repérer, car ils soumettent la victime à des comportements spécifiques. Il peut s’agir de votre enfant, de votre conjoint(e), de votre voisin(e) ou de votre collègue de bureau. L’addiction au jeu vidéo ne concerne pas uniquement une catégorie, elle touche tout le monde sans distinction d’âge, de sexe ou de statut. Vous pouvez également vous-même en être victime, bien qu’en général, vous aurez du mal à vous en rendre compte dans ce cas spécifique.

Le premier signe qui pourrait vous mettre la puce à l’oreille concerne la tendance de la personne à ne plus raisonner que par rapport à l’univers qu’elle s’est créée dans son jeu favori. Généralement, elle ne parle plus que des différentes séquences intéressantes ou des actions effectuées durant sa dernière phase de jeu, avec des détails croustillants. Quel que soit le sujet, elle peut également rester perdue dans ses pensées, à chercher une stratégie ou un moyen pour outrepasser un blocage qui l’empêche de passer au niveau supérieur. Même au cours d’une conversation anodine, elle vous répondra avec des références relatives au jeu qui la captivent durant le moment. Lorsque l’addiction se trouve à un niveau avancé, la victime montre des signes clairs de désintérêt total par rapport aux autres activités, aussi bien dans le volet social que personnel.

En ce qui concerne la partie sociale, le principal comportement indique un désintérêt palpable de la vie en groupe. S’il s’agit d’un adolescent encore en âge d’étudier, des résultats scolaires en baisse, ou même l’envie d’abandonner les études et les relations avec ses camarades, afin de se concentrer totalement à l’univers du jeu qui le passionne doivent sonner l’alarme. Pour l’adulte, des troubles du comportement en société, ou des manques de performances dans la vie professionnelle peuvent également témoigner de cette addiction. À force de penser au jeu, le manque de concentration se manifeste pour les autres activités qui sollicitent une attention particulière.

Pour le côté personnel, une addiction au jeu vidéo peut mener la personne à oublier ses propres besoins vitaux, pour rester accroché à son écran et à sa manette, installée dans son fauteuil de gamer. Une séquence devient de plus en plus captivante au fur et à mesure des augmentations de niveau, et les jeux en ligne ne peuvent pas être mis en pause. Le joueur peut alors facilement sacrifier les repas et même le sommeil, pour arriver le plus rapidement à la prochaine étape. Dans les cas extrêmes, un véritable game addict est considéré pouvoir effectuer plus de soixante heures de jeu par semaine. Pour référence, les joueurs professionnels s’y consacrent environ vingt heures par semaine. À terme, l’addiction peut mener sa victime à un isolement et à des comportements traduisant une frustration ou une agressivité palpable.

 

Comment réparer les écarts ?

Si vous repérez un signe évident d’un début d’addiction auprès de votre entourage, vous pouvez encore réagir avant que la situation ne soit irrécupérable. Nous sommes au XIXe siècle, et les méthodes sont nombreuses, contrairement à l’unique méthode d’éducation à la dure que nos parents ont vécue à leur époque. Imposer une discipline militaire créera plus de tension et de rébellion qu’une ouverture sur la meilleure solution. En d’autres termes, la conduite à tenir ne consiste pas à confisquer le jeu ou à le bannir de votre maison. Au contraire, vous pouvez commencer par vous y intéresser, pour montrer à la victime que vous essayez de la comprendre. De temps en temps, vous pouvez même vous prêter à son jeu, et effectuer quelques parties avec elle. Vous pourrez ainsi exercer plus d’influence pour lui réapprendre à respecter les pauses et à se reconstruire une vie sociale.

Dans cette même optique, il sera plus judicieux d’installer les équipements de jeu dans les parties communes de la maison. Cette stratégie vous permettra de la surveiller et de mieux faire respecter les durées préconisées, contrairement à ce qui se passerait si le jeu se passe dans la chambre. Avec les mouvements et l’ambiance de la partie commune, le joueur se concentrera toujours un peu moins dans son ambiance personnelle, favorable à la création d’une bulle dans laquelle il ne voudra plus sortir.

Par ailleurs, il est toujours conseillé de suivre les recommandations indiquées par les concepteurs des différents jeux vidéo, à savoir l’âge indiqué. Ne demandez pas à votre enfant qui vient juste d’intégrer la période d’adolescence de jouer sur des plateformes déjà destinées aux adultes, au risque d’altérer ses capacités encore en phase de construction. Cependant, quel que soit l’âge, n’hésitez pas à mettre un véto sur le type de jeu auquel votre entourage se prête.

Intervenir ne signifie cependant pas lui interdire de jouer. Au contraire, il s’agit d’un moment de loisir, laissez-le y prendre plaisir. Il vous appartient seulement, en tant que responsable de son éducation, de lui rappeler qu’il ne s’agit pas d’une priorité et que d’autres activités passent avant : les études, les activités sportives et culturelles, et surtout la famille. Même s’il veut devenir joueur professionnel, n’hésitez pas à lui expliquer que cette catégorie se soumet le plus à de nombreuses restrictions.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments