My time at portia : description du jeu

Dernière mise à jour: 01.10.22

 

Après la sortie de Stardew Valley, et de Harvest Moon, de nombreux jeux de simulation ont vu le jour. Si certains ont connu de véritables succès, beaucoup n’ont pas pu goûter à la réussite. Avoir à sa disposition plusieurs jeux du même type n’est pas un souci du moment que ces derniers sont à la hauteur de nos attentes. Nous avons rassemblé toutes les informations sur My time at portia afin de vous éclaircir sur le sujet.

 

Une nouvelle simulation

Cela fait maintenant plus d’un an que My Time at Portia PC a fait son apparition et il était temps que le studio présente enfin la version console. Si avant, le jeu ne m’intéressait pas trop, j’ai eu un réel coup de cœur pour l’édition my time at portia Switch.

Pour rapport, Mon temps à Portia a un univers post-apocalyptique en guise de décor. Un environnement résultant d’un cataclysme antérieur qui a frappé l’île. Le joueur débute donc une nouvelle vie tout en rafraîchissant l’ancien habitat de son père (un atelier). Tout le long, il devra gagner la sympathie des habitants et pour cela, il doit faire en sorte d’améliorer ses conditions de vie et celles de ses voisins.

 

Un jeu bien diversifié

La routine et l’ennui ne font pas partie du dictionnaire de My Time in Portia. C’est sans doute la raison pour laquelle il crée un effet d’addiction. Avec ce jeu de simulation, on peut personnaliser son atelier, accomplir des missions, se bagarrer, exploiter des ruines, être dans la peau d’un fermier, multiplier les ressources, cuisiner, pêcher … Bref, les possibilités sont illimitées. Le studio a vraiment fait du bon boulot.

Il est adapté à tout le monde et chacun peut choisir le rythme qui lui convient le mieux. Toutefois, un laps de temps précis est imposé pour la majorité des tâches.

De plus, le joueur a l’occasion de progresser dans My Time at Portia parce qu’il a l’occasion de voir son quotidien évoluer, et le personnage lui-même peut également se développer. Dès lors, quand on accomplit une quelconque tâche, on peut rafler des points d’expérience qui vont hausser notre niveau. Autrement dit, chaque acte réalisé est important et récompensé. Un arbre de talent est aussi à notre disposition. Grâce à lui, nous pouvons individualiser notre personnage suivant nos besoins. Toutes les extensions permettront de faire face aux ennemis dans le futur, surtout qu’on devra combattre des boss vraiment cruels. En passant, l’étape où il faut explorer les caves est également super captivante. Le choix est à la fois large et varié.

Bâtir est primordial

Même si My Time at Portia propose une grande variété de jeux, les tâches se concentrent essentiellement sur l’évolution de notre propre atelier. Et pour nous aider, nous pouvons compter sur un manuel hérité de notre père. Ce dernier contient de nombreux diagrammes à découvrir. Et pour améliorer notre vie et faire en sorte que le lieu devienne une usine à production, il faudra acquérir le maximum d’objets. 

Comme énoncé précédemment, un des buts visés est celui de la progression. Donc il ne faut pas se contenter des anciennes méthodes de construction, mais il faudra concevoir de nouveaux diagrammes pour parfaire la suite de l’aventure.

En ajoutant quelques détails plutôt amusants, les développeurs prouvent encore une fois que My Time at Portia n’est pas un simple jeu de simulation. L’île renferme par exemple une grotte qui sert de refuge à des créatures mi-humaines et semi-rat. On peut également rencontrer un dirigeable qui a la capacité de faire pleuvoir des cadeaux. Et comme dans la réalité, les voleurs sont aussi de la partie.

 

Le challenge du meilleur architecte

Dans le jeu, nous ne sommes pas le seul constructeur donc l’objectif est de devenir le meilleur. Et grâce à un groupe, les villageois peuvent demander l’aide des artisans. Et pour les bâtisseurs, acquérir un « contrat » est un moyen de démontrer son savoir-faire.

En répondant à ces requêtes, on peut aussi se faire de l’argent tout en tissant des liens avec les autres résidents. C’est également l’opportunité d’avoir un peu de mérite et marcher sur les traces de notre père.

Le 3D est mieux

Les visuels 2D de Stardew Valley ont fini par me lasser et la sortie de My Time at Portia download, un jeu en 3D, m’a redonné le sourire. Je trouve que l’aspect “caricatures animées” des personnages ajoute un charme de plus. Le décor est aussi enjolivé par des créatures assez insolites : des oursins ayant des parapluies au dos et qui flottent sur la terre par exemple. À cela s’ajoute un univers riche en couleurs.

Le principal défaut recensé dans My Time at portia avis a été vite rectifié par les développeurs. Si avant, les temps de chargement étaient assez lents, à part le chargement initial qui est encore un peu long, tout roule à merveille.

Pour conclure, il est vrai que le jeu n’est pas parfait, mais j’ai eu du mal à me décrocher de mon fauteuil de gamer. Même face à la complexité de certaines missions principales, le sentiment de progression est vraiment satisfaisant. De plus, avec My Time at Portia, on n’est pas obligé de tout développer. Pour ma part, durant les 2 premiers mois, j’ai à peine touché au système de cuisine et de cultivation. Bref, My Time at Portia test offre une aventure hyper accrocheuse, idéale pour les amateurs de jeu de simulation.

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES