Quelle alimentation choisir pour mon PC gamer ?

Dernière mise à jour: 06.08.20

0

 

Le plus souvent, l’alimentation d’un PC destiné au gamer est livrée avec le boîtier. Dans le cas contraire, il faut veiller à bien choisir celle qui est adaptée pour éviter les risques d’endommagement de votre machine.

 

En quoi une alimentation est nécessaire sur un PC gaming ?

Le plus souvent, le courant de distribution est de 220 volts 50 Hz alors que les PC utilisent généralement une tension de 12 volts en continu.  D’où, la nécessité d’une alimentation pour redresser le courant en maintenant le courant continu tout en baissant la tension. Sachez qu’une machine avec une performance plus élevée comme un PC pour les gamers nécessite un type d’alimentation plus puissant. Si votre PC est sous-alimenté ou si la tension délivrée n’est pas stable, elle risque de se planter souvent.

 

Le choix de la puissance

Votre choix doit donc se baser principalement sur le niveau de consommation des composants principaux. Les consommateurs importants sont le processeur (jusqu’à 140 watts) et les cartes graphiques (aux alentours de 225 watts). Les autres composants ne consomment pas beaucoup comme la carte mère  avec tout au plus une trentaine de watts. 

Il va sans dire qu’une puissance de 550 watts environ est suffisante pour des configurations de jeux. Cependant, il vous faut un modèle plus puissant pour une carte graphique à partir du milieu de gamme c’est-à-dire de 620 à 650 watts, de 750 à 850 watts pour des versions haut de gamme (plus exactement cela implique le branchement de 2 cartes graphiques) et de 1000 watts lorsqu’il s’agit de brancher 4 cartes graphiques haut de gamme et de les relier entre elles.

Si votre configuration PC demande 500 watts, il vaut mieux opter pour une alimentation de 1000 watts environ puisque l’efficacité de celle-ci est comprise entre 50 à 60 % de sa charge.

Les autres critères de choix

Le choix de cet élément implique également celui du connecteur étant donné que toutes les alimentations en sont dotées, souvent le modèle ATX principal 24 broches ajouté d’un connecteur auxiliaire de 12 volts à 4 ou à 8 broches. Aussi, il est impératif de vérifier que le bloc dispose d’un système de protection contre le court-circuit, les surtensions, les surintensités, les sous-tensions, etc. 

Évitez de prendre des blocs affichant des prix très abordables. Certes, ces derniers possèdent des puissances phénoménales (700 watts), mais en réalité ils ne tiendront pas au-delà de 500 watts au moment où on en a le plus besoin c’est-à-dire en cas de température importante, ventilation bruyante, etc. Il est à noter qu’une bonne alimentation se remarque par le bruit silencieux de son système de ventilation. 

Il est important de savoir que les blocs d’alimentation avec les meilleures garanties (5 ans et plus) sont fortement recommandés. Non seulement ces modèles sont équipés de condensateurs métalliques plus performants, mais ils font aussi preuve d’une plus grande résistance comparés aux modèles en plastique.

 

Le choix des accessoires additionnels

Sachez aussi que ces types de blocs sont proposés avec des accessoires indispensables comme les vis, un collier en plastique, des autocollants, une housse et des câbles placés dans une pochette spéciale. Si les câbles ne sont pas compris dans la livraison, pensez à acheter un câble gainé. Ce genre d’équipement vous permet de faciliter le montage et d’optimiser le poids représenté par toutes les connectiques. Généralement, les câbles sont de couleur noire, mais cela ne vous empêche pas de choisir un autre coloris en fonction de vos besoins et préférences.

Ce qui nous amène à parler de l’alimentation non modulaire, semi-modulaire ou modulaire. Comme il a été dit précédemment, les blocs d’alimentation sont souvent livrés avec des câbles fixes qui sont parfois non utilisés ou non compatibles à cause de quelques éléments manquants. Ce sont les modèles les moins chers, mais ils ne sont pas conseillés en termes d’esthétisme à cause des câbles en trop qui peuvent traîner. 

C’est pour pallier à ce genre de problème que les fabricants ont mis en place des alimentations dites modulaires et semi-modulaires. Pour les premières, les câbles sont tous amovibles et détachables, du coup on n’utilise uniquement que ceux qui sont nécessaires. Avec les alimentations modulaires, on a également la possibilité de personnaliser avec des câbles colorés, un modèle idéal pour ceux qui souhaitent apporter un peu d’esthétisme à leur configuration. 

Sur les alimentations semi-modulaires, seuls les câbles essentiels sont fixes, les autres sont amovibles. Ces deux derniers modèles sont de loin les plus adaptés aux PC qui se destinent au gamer puisqu’ils permettent une bonne circulation d’air, une condition importante pour assurer la continuité et la fluidité des jeux.

Les systèmes de ventilation

En effet, le branchement d’une alimentation de PC dédié au gamer est spécifique. Celle-ci doit toujours se situer en bas du boîtier de manière à ce que le ventilateur soit orienté vers le bas. Dans le cas contraire, ce dernier est contraint d’aspirer l’air chaud de votre carte graphique au lieu d’aspirer l’air frais pour refroidir votre machine. 

Pour éviter ce genre de problème, le mieux c’est d’investir carrément dans un boîtier à pieds. Ainsi, l’air frais pourra circuler facilement pour que l’alimentation l’aspire. Ajouté à cela, veillez à ce que le modèle choisi dispose d’un filtre à poussières.

Le système de ventilation est aussi un critère à prendre en compte lorsque vous envisagez d’acheter une alimentation pour PC gamer. Pour mieux vous aider, voici les trois types existants : la ventilation active pendant laquelle le ventilateur de l’alimentation est actif en permanence, la ventilation semi-passive pendant laquelle le ventilateur reste en veille et ne s’active que lorsque la limite de performance prédéfinie est dépassée ou que la température est un peu élevée. C’est le type de ventilation idéal pour ceux qui préfèrent un PC gaming silencieux. 

Le système de ventilation passif est encore plus silencieux, mais présente toutefois un inconvénient : au lieu d’un ventilateur, l’alimentation est équipée d’un grand dissipateur de chaleur ; du coup, les performances sont assez limitées et les risques de surchauffe sont élevés.

Pour terminer, n’oubliez pas de tester le modèle choisi en utilisant la technique du trombone qui consiste à démarrer le PC sans connexion à la carte mère, mais en connectant le pin 14 au pin 16 à l’aide d’un trombone. Ce qui vous permet de cerner exactement la source du problème. Sinon, il existe des logiciels sur Internet permettant de vérifier l’état de l’alimentation.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments