Comment gérer l’espace sur ma console de jeux ?

Dernière mise à jour: 28.10.20

0

 

Les logiciels de jeux offrent aujourd’hui une expérience incomparable, par rapport aux premières versions des jeux électroniques connus il y a quelques décennies. Cependant, cette performance nécessite un espace mémoire conséquent, rien que pour l’installation et le fonctionnement. La gestion de l’espace pour stocker les sauvegardes peut alors devenir dramatique.

 

La mémoire interne, premier espace de stockage

Comme l’ordinateur ou le téléphone portable, la console de jeu est un appareil électronique et informatique disposant d’une mémoire interne. Celle-ci constitue d’une part l’emplacement impératif de tous les programmes, applications et logiciels utiles et nécessaires pour son fonctionnement. D’autre part, elle représente également la localisation de choix pour conserver les sauvegardes que vous effectuez des évolutions de vos phases de jeu.

Compte tenu de ces différentes attributions pour lesquelles elle se destine, la mémoire interne de votre console peut donc rapidement être saturée. En effet, l’on sait qu’en général, rien que le système d’exploitation peut occuper presque la moitié de l’espace. La situation se justifie encore plus avec la technologie utilisée par les jeux de nos jours. Il ne s’agit plus en effet de simples jeux électroniques qui ne nécessitent que quelques mégaoctets. Comme les autres conceptions, les jeux qui figurent dans les Nintendo Switch sont également développés avec des fonctionnalités nécessitant beaucoup de mémoire, pour offrir une expérience utilisateur incomparable. Sachant que l’espace interne existant dans une telle console n’est pas extensible à l’infini, vous devez de ce fait le gérer de manière optimale, afin de ne pas le saturer trop vite.

Le recours aux cartes SD

En général, une console Switch dispose d’un espace dédié pour vous permettre de sauvegarder vos parties de jeu. Cette option vous donne la possibilité de reprendre là où vous vous êtes arrêté, pour éviter de tout recommencer à zéro. En effet, les nouveaux jeux Switch, comme ceux des plateformes concurrentes, sont désormais programmés avec des étapes évolutives. Chaque étape que vous réussissez vous ouvre l’accès au niveau supérieur, avec des difficultés plus prononcées et plus de plaisir dans chaque séance. Toutefois, en ce qui concerne le côté technique, chaque sauvegarde et chaque étape effectuée chargent un peu plus la mémoire interne, au point qu’elle risque rapidement de se remplir, et de ne plus pouvoir enregistrer vos dernières évolutions.

Pour éviter le pire, vous pouvez choisir d’utiliser les mémoires extensibles de stockage, plus connues sous le nom de carte SD. Un slot dédié à cet accessoire est prévu sur la console, et pour les modèles hybrides, vous pouvez même bénéficier d’un rajout de 2 To, de quoi sauvegarder de nombreuses sessions des différents jeux que vous pouvez trouver sur la plateforme Switch. Toutefois, les sauvegardes ne pourront pas être enregistrées sur ce support, les concepteurs ont décidé d’attribuer cette fonction uniquement à la mémoire interne. Pour gagner de l’espace, vous avez la possibilité de supprimer les données relatives au logiciel de jeu de la mémoire interne. Vous devez ensuite les télécharger depuis la boutique en ligne de Nintendo, puis les réinstaller sur la carte SD. Cette opération vous libérera quelques précieux Go sur la mémoire interne.

 

L’ouverture d’un compte Cloud

De nos jours, les jeux en ligne connaissent un engouement sans précédent, pour la nouvelle manière d’aborder le concept du jeu qu’ils apportent. Auparavant, ceux avec Switch pouvaient être intéressants en vous abonnant au Nintendo Switch Online, mais toujours sans la possibilité de sauvegarder votre évolution sur la carte SD. Depuis 2018, cet abonnement est désormais devenu une condition obligatoire pour adopter ce mode de jeu. En contrepartie, le service vous permet maintenant une sauvegarde dématérialisée de vos différentes progressions, sur les divers jeux. Votre abonnement vous ouvre en effet un compte personnalisé sur le cloud. Vous pouvez ainsi reprendre une partie là où vous l’avez laissée après votre dernière sauvegarde, ou récupérer une partie enregistrée par sauvegarde automatique et archivage. Cette option est rendue possible en fonction de votre connexion Internet.

Cette possibilité constitue de ce fait la meilleure option pour préserver la capacité de la mémoire interne de votre Switch. En effet, les données sauvegardées ne viennent plus occuper l’espace déjà limité, elles restent classées dans le nuage et accessibles sur simple relance de votre session de jeu. Toutefois, vous devez tenir compte d’un détail important. Seuls quelques titres peuvent bénéficier de cette option de sauvegarde en ligne, les autres comme Dark Soul, Splatoon 2 ou Fifa 19 le seront toujours systématiquement sur votre mémoire interne. Vous devez vous rendre sur le site officiel Nintendo pour prendre connaissance des jeux que vous pouvez sauvegarder en ligne. Durant votre sélection, n’oubliez pas de cocher la case « Cloud des données de sauvegarde ».

Le transfert interSwitch

Une nouvelle option disponible depuis 2019 peut également vous permettre de ne pas saturer rapidement la mémoire interne de votre console. Il s’agit de la possibilité de basculer vos données sauvegardées sur celui de l’appareil d’un autre membre de la famille, ou d’un ami. La condition principale est l’obligation pour les deux consoles d’être enregistrées sous un même compte Nintendo. Par ailleurs, elles doivent avoir effectué la mise à jour 8.0.0 pour pouvoir activer cette option.

Pour effectuer l’opération, vous devez vous rendre dans le menu des paramètres. Ouvrez la gestion de données, puis lancez le transfert des données de sauvegarde. Vous devez être connecté pour pouvoir effectuer ce transfert entre deux Switch. Il vous suffit de vous connecter sur votre compte, à partir du Switch de destination, et d’extraire votre sauvegarde Switch correspondant à la session de jeu qui vous intéresse. Il vous reste ensuite à le télécharger sur ce nouveau support.

Lorsque le transfert est effectué, vous pouvez reprendre votre session de jeu. Toutefois, vous devez comprendre que le basculement de vos données de sauvegarde ne signifie pas que vous effectuez une copie. En transférant vos données du Switch A vers le Switch B, celles-ci seront définitivement effacées du point d’origine, pour se retrouver au point de destination.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments