Comment activer NVIDIA G-Sync sur un écran FreeSync ?

Dernière mise à jour: 10.04.21

 

La bataille technologique et commerciale entre Nvidia et AMD date désormais de plus de 10 ans. Pour un même objectif qui consiste à optimiser la qualité d’affichage de l’image sur un écran, le premier a développé le système g-sync, à l’opposé du freesync pour son vis-à-vis. Il est néanmoins possible de combiner les deux.

 

Projet de compatibilité

À l’origine, tout est parti de la technologie v-sync. Les deux principaux fabricants de cartes graphiques que sont Nvidia et AMD permettaient aux gamers de trouver un semblant de satisfaction par ce biais. Mais devant des exigences de plus en plus pointues, renforcées par l’ambition de proposer la meilleure offre et gagner le cœur des utilisateurs, les deux géants ont décidé de préparer chacun leur idée. 

Nvidia informe alors le public de la naissance de la solution g-sync, dont l’efficacité repose essentiellement sur l’exploitation d’une technologie propriétaire. De son côté, AMD offre l’option Freesync, qui se caractérise par son génie beaucoup plus ouvert, mais à condition de disposer d’un processeur Radeon. Dans tous les cas, les deux solutions pèchent toutes les deux par un même défaut, représenté par le coût.

Néanmoins, d’un côté comme de l’autre, l’objectif commun semble plus ou moins atteint, même si Nvidia possède une petite longueur d’avance. Un écran g-sync reste en effet plus demandé par les consommateurs, du fait d’une meilleure satisfaction après étude auprès des utilisateurs. Toutefois, une compatibilité Freesync Nvidia est actuellement en train de s’opérer. 

En gros, avec quelques manipulations plutôt simples, vous pouvez combiner les deux technologies. Cette condition s’impose d’ailleurs de manière presque logique et naturelle, si vous possédez par exemple une carte graphique Nvidia et un moniteur amd. Dans ce contexte, la confrontation freesync vs g sync prend une autre tournure. Celle-ci profite à la fois aux deux fabricants de processeurs d’images, mais aussi aux constructeurs d’écran qui peuvent alors proposer un écran compatible g sync. Les utilisateurs, notamment les gamers, restent au final les principaux bénéficiaires, avec la possibilité de disposer d’une technologie polyvalente à un prix plus abordable.

Conditions préalables de combinaison

L’adaptive sync acceptée par Nvidia constitue dans tous les cas une bonne nouvelle pour tout le monde, joueur ou constructeur d’écran. Pour sa part, le principal adversaire d’AMD redore un peu plus son image en effectuant ce pas en avant vers l’uniformisation de la VRR – Variable Refresh Rate, ou taux de rafraîchissement variable. Dans ce principe, l’affichage s’adapte systématiquement et en temps réel à la vitesse de transmission des cartes graphiques. Cette capacité supprime les latences trop évidentes, ou les baisses de qualité du graphisme, pour le plus grand plaisir des gamers qui n’auront plus à souffrir des saccades ou de la déchirure d’une image en pleine phase de jeu. 

Pour officialiser cette décision, chaque écran g-sync est désormais adapté avec les GPU AMD par l’intermédiaire de l’interface HDMI 2.1. Néanmoins, pour maintenir l’impression de qualité qui lui a valu sa notoriété, le constructeur impose que tout écran g-sync compatible suive une liste d’exigences avant de bénéficier de la certification officielle Nvidia. Aux environs d’une centaine de modèles possèdent aujourd’hui cette reconnaissance, favorisant ainsi leur chance de trouver preneur auprès de la communauté des consommateurs. Une plage VRR inférieure à 2,4 pour 1 constitue, entre autres critères de qualité, un impératif pour obtenir ce sésame.

Du côté de l’utilisateur, le plaisir de profiter du taux de rafraîchissement variable sur un écran estampillé de cette certification reste facile. Il vous suffit de vous rendre dans l’interface de configuration, pour constater que toute la structure ressemble au panneau nvidia, et que vous pouvez l’utiliser comme un écran G-Sync. L’activation de compatibilité entre le moniteur validé et une carte graphique Nvidia s’effectue alors de manière automatique. 

En ce qui concerne les écrans qui n’ont pas encore obtenu l’aval, mais qui sont annoncés comme compatibles avec la technologie VR, vous avez la possibilité de procéder à une activation manuelle. Pour ce faire, vous devez vous assurer que quelques prérequis se vérifient. Dans le cas contraire, vous ne pourrez pas finaliser la compatibilité Freesync Nvidia entre un écran freesync et un GPU G-sync, ou vice versa.

Pour commencer, pensez à vérifier que tous les pilotes graphiques installés sur votre machine sont à jour. Le support de l’adaptive sync a été intégré depuis longtemps, dans tous les pilotes venus avec et après la version Geforce 417.71. Dans tous les cas, il ne vous coûtera rien de vérifier et de vous procurer les dernières disponibilités, pour faciliter les opérations. 

Par ailleurs, il est évident que vous devez effectuer la procédure avec un écran Freesync. En ce qui concerne la carte graphique, vous devrez posséder une version de la série GTX 10xx ou RTX 20xx. En outre, la connexion entre les deux équipements doit s’effectuer par l’intermédiaire d’un câble Display Port pour une transmission optimale des données. En effet, seules les dernières versions de GPU Geforce Turing GTX 16xx et RTX 20xx peuvent profiter du HDMI.

Procédure d’activation manuelle de G Sync sur Freesync

Une fois que vous avez vérifié que les conditions préalables sont toutes disponibles, vous pouvez avancer aux prochaines étapes pour le couplage des deux éléments concernés. Avant tout, il importe de vous assurer que la technologie d’AMD est bien opérationnelle sur l’écran. Pour ce faire, il vous suffit de vous rendre dans l’interface des paramètres. Selon le modèle d’écran en votre possession, cet emplacement peut différer d’un écran à un autre. Vous devrez donc parcourir les différents menus pour trouver cette option, et cocher la case correspondante pour activer freesync. 

À défaut, vous risquez de rencontrer des dysfonctionnements lorsque vous serez en pleine phase d’utilisation de votre écran. En effet, si l’option n’est pas cochée d’après la procédure indiquée, vous allez trouver une case Activer G-sync, compatibilité G-sync  dans le panneau de configuration de la carte graphique. Seulement, le fait de la cocher ne changera plus rien, puisque l’activation n’a pas été effectuée dans les normes.

Par contre, si cette option est bel et bien cochée lorsque vous procédez à la vérification, vous pouvez passer à l’étape suivante pour activer gsync. Aucune complication majeure n’est à relever à ce stade. Un clic droit sur le bureau vous mènera dans le panneau de configuration de Nvidia. Si vous utilisez plusieurs écrans, vous devez vous assurer de vous trouver sur l’écran pour lequel vous souhaitez activer G-Sync, et qu’il matérialise bien votre moniteur d’affichage principal. Rendez-vous dans Configurer plusieurs affichages. Ensuite, reportez-vous sur la partie gauche de l’interface, dans la catégorie Affichage, puis cliquez sur Configuration de G-Sync.

Cette sélection affiche trois sections sur le côté droit de l’affichage. Dans la première, vous devez cocher la case Activer G-Sync, compatibilité G-Sync. Vous devrez également renseigner la condition d’application, en pointant de préférence sur l’option en mode fenêtre et plein écran. Ce choix vous permet de profiter de la compatibilité, que vous soyez en plein écran ou seulement dans une fenêtre. 

Au niveau de la deuxième section, vous aurez à définir l’écran sur lequel vous voulez que cette configuration s’applique. Enfin, dans la dernière zone au bas de l’interface qui correspond aux Paramètres spécifiques à l’écran, vous devez vérifier que la seule option proposée est cochée. Par contre, ne vous étonnez pas de trouver un message qui dit que l’écran n’est pas compatible avec G-Sync. Ce signal est logique, sachant que l’écran n’a effectivement encore pas reçu officiellement la certification Nvidia.

Pour finir, sélectionnez via la case Activer les paramètres du modèle l’écran sélectionné, puis cliquez sur Appliquer, en bas à droite. Après cette dernière validation, la technologie G-Sync sera activée sur l’écran que vous avez défini comme modèle principal. Toutefois, il se pourrait que ce ne soit pas le cas, pour une raison ou une autre. Pour vérifier, la procédure est simple. Ouvrez la liste du menu de Gérer les paramètres 3D, pour vérifier l’activation de la fonctionnalité, ou le faire une fois de plus au besoin. Sur la ligne Technologie du moniteur dans les paramètres globaux, sélectionnez Compatibilité G-sync, s’il n’est pas coché. En outre, sélectionnez Utiliser les paramètres de l’application sur la ligne Synchronisation verticale.

Un écran gamer 144hz peut aujourd’hui bénéficier de la technologie Freesync Nvidia, pour vous permettre de bien profiter de vos séances de jeu, avec un GPU amd freesync et un moniteur compatible G-sync. Lorsque votre configuration est bien effectuée, vous trouverez un menu relatif indiquant cette activation en On ou Off dans le panneau de configuration de Nvidia. Dans le cas où rien ne se passe malgré toutes les procédures et que l’incompatibilité persiste entre amd freesync et Nvidia G-Sync, vous pouvez encore opter pour une autre solution. Une désinstallation des pilotes existantes pour les remplacer par de nouvelles pourrait en constituer la solution. Vous trouverez le plus récent sur le site officiel du fabricant Nvidia, afin de vous assurer d’un fonctionnement sans aucun défaut.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments