Qu’est-ce que le V-SYNC et à quoi sert-il ?

Dernière mise à jour: 09.05.21

 

Comme le commun des mortels, vous n’êtes pas forcément un as de l’informatique pour connaître et comprendre tous les termes techniques que vous rencontrez dans ce domaine. Le mot V-SYNC figure dans la liste, vous l’avez sûrement déjà relevé sans savoir exactement de quoi il s’agit. Voici quelques indications utiles.

 

Définition du V-SYNC

Ce mot représente une abréviation de l’anglais Vertical Synchronization, ou synchronisation verticale. Mais plus précisément, vsync c’est quoi ? En vocabulaire universel, il s’agit d’une méthode informatique et fonctionnelle. Elle permet de mettre la fréquence de votre carte graphique sur la même longueur d’onde que celle de votre moniteur. Vous pouvez activer cette option par rapport à vos besoins personnels, pour un traitement d’image de haut niveau ou pour effectuer des jeux sans défaut d’affichage par exemple. 

Votre GPU envoie les informations graphiques suivant un taux FPS – frame per second, ou image par seconde – bien défini, vers l’écran d’ordinateur, qui le diffuse avec un taux de rafraîchissement qui lui est propre. Selon leurs configurations respectives, les capacités de la carte graphique peuvent dépasser de loin celles du moniteur ou vice-versa. Dans tous les cas, ce désaccord se traduit par une défaillance d’affichage. Le vsync intervient alors afin de corriger les erreurs.

Fonctionnement du V-SYNC

Deux cas peuvent se présenter. En premier lieu, une carte graphique plus puissante que l’écran donnera lieu à des déchirements, c’est-à-dire des images qui se séparent et se décalent suivant une ligne horizontale. A contrario, un type de GPU moins performant que les capacités d’affichage du moniteur provoquera un bégaiement de l’écran, autrement dit, un affichage de la dernière image complète. 

Le vsync intervient en ce sens pour éviter ces désagréments. Une fois activé, il permet d’éliminer les images déchirées. Si vous disposez d’un taux de rafraîchissement d’écran PC à 60 Hz par exemple, le vsync ne laissera pas votre carte graphique débiter à plus de 60 FPS. Quoi qu’il en soit, l’idéal serait de posséder un écran compatible avec les performances de la carte graphique. Vous resterez ainsi maître de la décision d’activer ou non la synchronisation verticale. Mais il vous appartient malgré tout d’essayer les deux options, pour savoir si vous préférez effectuer vos jeux en vsync activé ou pas.

 

Utilisation du V-SYNC

Les fonctionnalités se déclinent aujourd’hui en différentes possibilités, en regardant le type de carte graphique en votre possession. Vous avez en particulier le principe adaptive sync qui permet d’activer automatiquement le vsync en fonction de la compatibilité entre votre GPU et votre écran pc gamer. Le vsync Nvidia assure par exemple cette fonction lorsque votre taux FPS excède celui du rafraîchissement de votre moniteur, ou au contraire, s’il est plus bas. Dans ces deux cas, vous bénéficierez respectivement d’une activation et d’une désactivation du vsync. Chez AMD, ce principe se matérialise par la fonction l’enhanced vsync.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments