Comment tester f1 2019 sur ps4 ?

Dernière mise à jour: 10.12.22

 

Codemasters a surpris ses adeptes en sortant le jeu F1 2019 2 mois avant la date prévue. Pour toujours satisfaire les gamers, le studio a eu l’ingéniosité d’écourter le temps de développement de la F1 2019 sur PS4. Mais aussi, un grand nombre de changements a été effectué au niveau de la simulation. Les habitués de Codemasters sont même unanimes sur le fait que Formula one 2019 surpasse largement toutes les versions précédentes du jeu.

 

La sortie prématurée de la F1 2019 game par le studio Codemasters nous a à la fois étonnés et inquiétés. Il est vrai qu’il s’agit d’un studio expérimenté dans le domaine, mais par rapport à ses innombrables projets en cours, le pari était risqué, d’où notre doute sur la qualité de ce nouveau jeu. De plus, avec le succès des F1 des années précédentes, les fans s’attendent toujours à des niveaux plus élevés et plus impressionnants. 

Le but des développeurs du jeu était de faire en sorte que le lancement officiel de la compétition et la sortie de la F1 19 se fassent presque en même temps. Depuis quelques années, ce fut couramment aux alentours du treizième Grand Prix de la saison que le studio présentait les F1. Cela ne fut pas le cas pour le F1 2019, car le jeu a succédé de quelques jours le treizième Grand Prix. Ce léger décalage est considéré par les fans comme étant un énorme progrès, espérons juste que le test F1 2019 ne réserve pas de mauvaises surprises. 

 

Une carrière en progression continuelle

Avec la F2, il est possible de créer des amitiés … n’est-ce pas ?

Codemasters a dévoilé le talent de ses développeurs à travers le Formula 1 2019. En seulement quelques minutes de jeu, le test de la F1 2019 sur PS4 révèle de bonnes stupeurs. Dans cette nouvelle version, le mode carrière est la plus grande innovation que l’on peut voir. Dans les anciennes F1, les joueurs se plaignaient de la mise en scène ainsi que du manque de scénarisation. Mais dans les jeux F1 2019, le studio a su rebondir en corrigeant ces petits problèmes souvent soulevés. 

Ainsi, quand vous avez fini de créer le pilote, en tant que joueur, vous avez désormais la possibilité de choisir une écurie de F2 et non plus une de F1. Cette option est envisageable parce qu’avec le jeu F1 2019, les premiers pas dans la catégorie reine dépendent de nos performances en F2, nous débutons aussi une classe en dessous. Nous vous informons également que la citation « faire de vieux os » n’est plus d’actualité en F2.

Il est vrai que c’est une séquence très intéressante, mais avec seulement 3 courses qui sont l’équivalent de 3 mini-scénarios, elle est plutôt courte. Un choix complexe vous attend dans la première phase, votre véhicule est sujet à un petit dommage et face à la situation, la consigne est que vous devez abandonner votre coéquipier pour ne pas perdre la course. La suite de votre aventure et l’opinion de vos futurs employeurs dépendent de votre décision.

Durant la prochaine course, votre voiture est percutée par une autre, l’auteur de cette altercation n’est autre que votre principal rival. Le but est par la suite de parvenir à la ligne d’arrivée devant l’autre formule 1 malgré un arrêt inopiné aux stands. Lors de l’ultime épreuve, une course faite de quelques tours vous attend et l’objectif est de gagner. L’ensemble forme le scénario idéal avec des dialogues qui ont lieu entre vous, votre adversaire et votre coéquipier. Et le système d’interview visible dans la F1 2018 est encore présent dans la formule 1 classement 2019, sans oublier les fameuses remarques contradictoires qui apportent une touche d’humour au scénario. 

D’abord, elles critiquent votre journée et l’instant d’après vous êtes félicité et vous recevez des éloges. Néanmoins, si on fait l’impasse sur ces légers problèmes sur les interviews, incarner le rôle de ce pilote de formule 1 2019 vous plonge dans l’univers impressionnant du sport automobile. L’histoire pensée par les développeurs de ce jeu est très réaliste.

Toutefois, des améliorations peuvent être encore envisagées du point de vue technique. Les connaisseurs de la série seront peut-être agacés de découvrir que dans le F1 2019 (le jeu vidéo), les PNJ tels que le chef d’équipe ou encore la journaliste du nom d’Emma disposent des mêmes rôles. Mais globalement, les petits scénarios créés par le studio collent parfaitement avec le concept du jeu.

Pour notre plus grand plaisir, c’est d’une manière assez correcte que l’arrivée en F1 se fait.

Cependant, s’il faut réprimander Codemasters sur F1 2019, cela doit surtout se faire au niveau de la mise en scène. Celle-ci aurait pu être meilleure. Une des choses qui aurait dû être modifiée concerne, entre autres, les personnages. En effet, peu importe l’écurie, choisi dans l’aventure de 2 heures de The Rookie, vous travaillerez toujours avec Lukas Weber en équipier et Devon Butler en rival.

Cette relation se limite aux interviews qui rappellent le passé commun. Cela est aussi bien visible dans les rapports que dans les questions posées. Si dans les anciens épisodes, les joueurs regrettent la possibilité d’opter librement pour un pilote de F1, cela a été amélioré. Sur celui-ci, la sélection est restreinte par la performance. Plus vous serez à la hauteur, plus de nombreux clubs seront intéressés pour vous embaucher. Pour nous, Ferrari, Mercedes, Racing Point et Williams nous ont proposé d’intégrer leur équipe lors du premier test. Notre choix s’est posé sur Mercedes et on a eu l’opportunité d’être le coéquipier de Lewis Hamilton durant cette aventure. Afin de se décider, chaque perspective d’avenir présentée et les attentes des écuries ont été examinées. 

Pour apporter un changement dans ce jeu F1 2019, notre suggestion concerne la croissance du niveau. Autant le dire, l’IA sur cet épisode n’est pas le plus compliqué. À la seconde phase de test de cette F1 2019 sur PS4, les choix disponibles sont : Toro Rosso, Williams et Alfa Romeo. Néanmoins, vous n’êtes pas obligé de respecter les propositions d’écuries. Vous pouvez intégrer une équipe en forçant un peu, mais il faut dans ce cas accepter un gain moins important. Toutefois cela reste pratique si vous ne parvenez pas à mettre l’écurie que vous souhaitez découvrir dans la sélection.

Quant au reste, il n’y a pas beaucoup de changement ni de surprise par rapport au F1 2018. Les détails qui démarquent cette version de l’ancienne sont, entre autres, visibles dans la gestion de la réputation, le système de réputation et les transferts de pilotes. Tout cela simplifie la conciliation des contrats. Même sans trop pousser l’aspect story-telling, on peut dire que F1 2019 est un exploit avec ses diverses options qui prolongent le jeu. Eh oui, il est très rare qu’on se lasse facilement. Au contraire, on a tout le temps l’envie de recommencer à chaque fin de nouvelle carrière.

 

Changement au niveau de la conduite 

La capacité de Codemasters à amener dans cette saison toutes les améliorations dans les monoplaces est un grand atout. Les véhicules qu’on y retrouve sont différents de ceux que l’on a pu voir dans les anciennes versions. Ce changement est surtout remarquable côté aérodynamisme. Une difficulté est apportée sur les circuits comme sur le raidillon de Spa. Réussir les virages de Monaco n’est pas non plus donné. Avec un appui réduit sur les voitures, l’on est obligé de trouver un meilleur moyen de freinage. Il faut ménager plus d’efforts pour survivre et éviter un grand nombre de coups violents.

Grâce à cette nouveauté de F1 2019 sur PS4, avant toutes les courses, les joueurs sont poussés à effectuer des essais. Ces derniers se présentent sous forme de différents programmes comme le sprint, les pneumatiques et les reconnaissances. Réaliser ces épreuves avant les qualifications peut alors devenir une habitude qui va par la suite aider dans l’amélioration de la performance.

Un effort a aussi été constaté au niveau des types de composés. Un point est plus remarquable que tout autre : la simulation des pneus. Sur F1 2019, il est simple de connaître l’état des pneus en un simple coup d’œil. Cela est rendu possible grâce à la représentation précise. Vous saurez ainsi facilement s’ils sont usés, mais il convient de préciser que les consignes par radio restent les plus sûres. Cependant, en constatant par vous-même le visuel, vous pouvez déjà modifier votre conduite.

Et si vous souhaitez être confronté à de plus grandes difficultés, le niveau est ajustable de 1 à 100. Pour les débutants, il est alors possible de gravir les échelons à petits pas, contrairement aux habitués de courses.

 

Performance de l’IA

Avec une sensation plus réelle, jouer à F1 2019 est plus appréciable. Codemasters a apporté une grande innovation sur le comportement de l’IA. L’on peut actuellement voir des courses plus excitantes permettant des attaques dans les virages et des dépassements plus osés. On retrouve enfin dans cette version un peu d’agressivité durant les épreuves éliminatoires. Cette modification ne peut que plaire aux joueurs à la recherche de sensations fortes et ceux qui aiment la vitesse. Si vous avez connu les pilotes dans les anciennes versions F1, vous serez étonné, mais dans le bon sens du terme. Tout cela va vous aider à franchir les étapes si vous parvenez à trouver la conduite correcte. Aussi, le jeu offre la possibilité de personnaliser le pilote, notamment au niveau de son apparence : choix de casque, de combinaison et de gants.

Un contenu varié 

Outre les courses, F1 2019 propose de nombreux modes de jeu. Ainsi, même en carrière, vous aurez la chance de participer à des évènements avec des véhicules rétro. Une vingtaine de modèles marquants des F1 dont la Red Bull RB6 de 2010, la McLaren MP4/5 ou encore la Lotus 72D de 1972 sont au choix. Vous pourrez même y rencontrer la Ferrari F10 du Championnat du monde de 2010 avec Fernando Alonso au volant. 

Vous aurez aussi l’opportunité de concourir avec un génie du volant. Cependant, ce mode nécessite que vous disposiez de l’édition Légendes mis à part celle de base. Même sans cette extension, il existe de nombreuses disciplines qui ne vous laisseront pas le temps de vous lasser. À vrai dire, cette version offre une grande carrière, des challenges hebdomadaires, l’online classique, la personnalisation de véhicule et les ligues. Dans quelque temps, il sera même possible de regarder une compétition avec le F1 Esports. Quant au multijoueur, il n’y a pas tellement de renouvellement et il reste difficile parfois de se lancer dans une vraie course dans ce mode. En effet, on y retrouve des voitures qui se téléportent ainsi que des images lentes.

Codemasters a fait beaucoup d’efforts sur le graphique. Les effets ressortent tous correctement et ajoutent un plus au réalisme. Entre les lumières dans les courses de nuit, la pluie, tout y est pour surprendre les amateurs de formule 1. Si le mode carrière est mis en avant, cette bonne qualité de graphisme est aussi bien visible dans le mode grand prix, championnat et contre-le-montre.

Points forts

–       Multiples modes de jeu

–       Bon niveau de l’IA

–       Réalisme de la conduite

–       Amélioration du mode multijoueur

–       Rénovation dans les pneumatiques et de l’aérodynamisme

Points faibles

–       Durée du F2 trop court

–       Limitation upgrade graphique

Une progression est constatée dans ce jeu F1 2019 sur PS4. Tout a été amélioré par Codemaster en particulier le mode Carrière. Pour les amateurs de Formule 1, tout y est : une conduite fine, mais réaliste. Il est difficile de s’ennuyer avec cette simulation grâce au fait que la mise en scène a été rendue meilleure. Néanmoins, équipez-vous d’un clavier gamer sans fil et d’une souris de même type pour profiter aisément de cette expérience sur PC.

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES